Vous êtes ici : Accueil > Programmes et services > Ressources sociorésidentielles

Programme des ressources sociorésidentielles

Cliquez sur le titre de la section qui vous intéresse pour accéder directement au contenu. Vous pouvez également lire la page complète avec la barre de défilement.

Sommaire

Pour favoriser la réalisation des habitudes et projets de vie en vue d’une pleine participation sociale, le Programme des ressources sociorésidentielles (PRSR) offre un milieu de vie sécuritaire adapté aux besoins complexes de la personne adulte présentant une déficience physique (motrice, neurologique, sensorielle). Le programme comprend 3 volets : les ressources, le soutien résidentiel et les services éducatifs au domicile.

Le programme propose des alternatives résidentielles lorsque le maintien à domicile ou en logement autonome n’est plus possible. Les services d’assistance et de soutien vont en gradation en fonction de la ressource pour permettre de suppléer aux principales incapacités de la personne. 

Le PRSR compte 4 types de ressources :

  • Ressources d’accueil (RA)
  • Ressources intermédiaires (RI)
  • Ressources à assistance continue (RAC)
  • Ressource pour les personnes présentant une déficience physique et un trouble grave de comportement (RTGC)

Le soutien résidentiel comprend 

  • le supplément au loyer (administré au nom de la Société d’habitation du Québec) qui permet aux personnes à faible revenu et ayant une déficience physique (motrice ou neurologique) entraînant des incapacités significatives et persistantes à la mobilité d’obtenir une aide financière pour le paiement d’un logement accessible;
  • le service info-logement qui facilite la recherche d’un logement accessible par téléphone

Les services éducatifs au domicile de la personne sont complémentaires à l’offre du CLSC et a un mandat très précis de soutien à l’organisation de la vie quotidienne (ex. : courrier, gestion de rendez-vous, budget, etc.).

Retour au haut de la page

Faire une demande de service

Pour faire une demande de service, assurez-vous de répondre aux :

  • Critères spécifiques

Pour les RA, RI, RAC, RTGC et services éducatifs à domicile

  • Être âgé de moins de 65 ans.
  • Présenter une majorité de besoins en lien avec une déficience motrice, neurologique, auditive.
  • Présenter une condition compatible avec le mandat et le fonctionnement de la ressource.
  • Nécessiter un encadrement ou une assistance pour vivre en logement autonome sans mettre en péril sa sécurité physique ou psychologique.
  • Être capable de profiter et de respecter les règles de fonctionnement du milieu de vie.
  • Être référé par un intervenant du réseau de la santé et des services sociaux.
  • Accepter de recevoir des services en français.
  • Résider à Montréal.

Spécifiquement pour les ressources d’accueil (RA)

  • Nécessiter une stimulation ou un encadrement pour les activités de la vie quotidienne.
  • Être autonome pour répondre à ses propres besoins durant la nuit.
  • Requérir jusqu’à un maximum de 21 heures de services d’assistance par semaine.

Spécifiquement pour les ressources intermédiaires (RI)

  • Nécessiter un encadrement, une assistance ou de l’aide partielle pour les activités de la vie quotidienne.
  • Requérir jusqu’à un maximum de 21 heures de services d’assistance par semaine.

Spécifiquement pour les ressources à assistance continue (RAC)

  • Nécessiter un encadrement, une assistance, de l’aide partielle ou complète pour les activités de la vie quotidienne.
  • Nécessiter l’accès à du personnel, sur place, pour des services d’assistance non planifiables, et ce, 24 heures par jour.
  • Nécessiter un suivi et un encadrement éducatif.
  • Requérir jusqu’à un maximum de 44 heures de services de soutien ou d’assistance par semaine.

Spécifiquement pour les ressources pour troubles graves de comportement (RTGC)

  • Présenter un trouble grave du comportement documenté.
  • Nécessiter un encadrement, une assistance, de l’aide partielle ou complète pour les activités de la vie quotidienne. 
  • Nécessiter l’accès à du personnel, sur place, pour des services d’assistance non planifiables, et ce, 24 heures par jour.
  • Requérir jusqu’à  un maximum de 44 heures de services de soutien ou d’assistance par semaine.

 

Pour le supplément au loyer (SL)

(Programme administré selon les critères établis par la Société d’habitation du Québec (SHQ))

  • Être âgé de moins de 65 ans ou être parent d’un enfant ayant une déficience motrice ou neurologique âgé de plus de 2 ans et de moins de 18 ans.
  • Répondre à la définition d’une personne handicapée telle qu’établie par la Loi assurant l’exercice des droits des personnes handicapées.
  • Éprouver des difficultés significatives d’accès et de circulation dans un logement non accessible ou avoir besoin d’habiter un logement accessible.
  • Être citoyen canadien ou résident permanent et habiter au Québec.
  • Avoir les capacités de vivre de manière autonome et sécuritaire dans un logement et être en mesure d’assumer, avec ou sans soutien, les responsabilités normalement dévolues à un locataire.
  • Utiliser de façon permanente une aide technique à la mobilité et fournie par un agent payeur reconnu (Fiducie, RAMQ, CSST, SAAQ).
  • Désirer habiter l’un des territoires desservis par le programme; soit Montréal, Laval ou la Montérégie.

Pour les services éducatifs à domicile

  • Présenter un besoin de soutien éducatif, d’un maximum de 3 heures par semaine (déplacement et démarches inhérentes), dû à la présence d’un risque de désorganisation à domicile en lien avec un diagnostic de déficience motrice ou neurologique.
  • Être référé et suivi par un intervenant du CLSC qui agira comme intervenant pivot, en complémentarité avec l’éducateur spécialisé, et pourra juger de la nécessité de poursuivre ou d’interrompre le suivi éducatif.
  • Être capable de vivre à domicile sans mettre en péril sa sécurité physique et psychologique.
  • Résider à domicile, en incluant les RNIs sous entente avec le CRLB (ex : Dupont, Propulsion).
  • Résider sur le territoire de l’est de Montréal (en bleu sur la carte – cliquez ici).

 

Retour au haut de la page

Balises d'exclusion ou de fin de services

Spécifiquement pour les ressources d’accueil (RA)

  • Présenter des problèmes de comportement non stabilisés par l’offre de service de la ressource.
  • Présenter des problèmes de consommation interférant avec le fonctionnement quotidien de la personne et de la ressource malgré l’encadrement disponible.
  • Requérir plus de 14  heures et plus de services  planifiés et non planifiés.
  • Présenter des besoins dans la réalisation des activités quotidienne et des rôles sociaux qui ne peuvent être répondus par l’offre de service de la ressource.
  • Présenter un état de santé instable  qui nécessite une évaluation quotidienne par l’infirmière
  • Présenter un stade de l’évolution de la maladie qui requiert une augmentation durable  des services d’assistance dépassant l’offre de services de la ressource.
  • Requérir des services durant la nuit
  • Ne plus répondre aux critères spécifiques
Spécifiquement pour les ressources intermédiaires (RI)
  • Présenter des problèmes  de comportement non stabilisés par l’offre de service de la ressource.
  • Présenter des problèmes de consommation interférant avec le fonctionnement quotidien de la personne et de la ressource malgré l’encadrement disponible.
  • Requérir plus de 21 heures et plus de services planifiés et non planifiés.
  • Présenter des besoins dans la réalisation des activités quotidiennes et des rôles sociaux qui  ne peuvent être répondus par l’offre de service de la Ressource.
  • Présenter un état de santé instable  qui nécessite une évaluation quotidienne par l’infirmière
  • Présenter un stade de l’évolution de la maladie qui requiert une augmentation durable des services d’assistance dépassant l’offre de services de la ressource.
  • Nécessiter des transferts à 2 personnes malgré l’équipement en place
 
S’ajoute les balises d’exclusion ou de fin de services pour la Ressource article 108 (appartements Dupont)
  • Requérir de l’aide pour se nourrir
  • Nécessiter de l’aide pour faire les courses ou s’approvisionner.
  • Être incapable d’utiliser les systèmes d’appels malgré les équipements en place
  • Refuser de recevoir des services d’assistance en réponse aux besoins qui ont été identifiés dans le plan d’intervention
  • Être incapable de se déplacer de façon  autonome à l’intérieur de la ressource malgré la présence d’aides techniques à la mobilité et à la posture
  • Ne plus répondre aux critères spécifiques

Spécifiquement pour les ressources à assistance continue (RAC)

  • Présenter des problèmes de comportement non stabilisés par l’offre de service de la ressource.
  • Présenter des problèmes de consommation interférant avec le fonctionnement quotidien de la personne et de la ressource malgré l’encadrement disponible.
  • Requérir plus de 35 heures et plus de services d’assistance planifiés et non planifiés incluant les soins infirmiers, les services éducatifs et professionnels offerts par le CRLB.
  • Présenter des besoins dans la réalisation des activités quotidiennes et des rôles sociaux qui  ne peuvent être répondus par l’offre de service de la Ressource.
  • Présenter un stade d’évolution de la maladie qui  requiert  une augmentation  durable des services d’assistance (ex transfert  à deux) ou de soins qui dépassent l’offre de service de la Ressource.
  • Présenter un état de santé  qui nécessite une évaluation en continue par l’infirmière clinicienne.
  • Requérir  des services infirmiers qui ne peuvent être délégués à un ASSS ou à une infirmière-auxiliaire ou dont la délégation n’est pas possible en raison de facteurs d’instabilité.
  • Être incapable d’utiliser les systèmes d’appels malgré les équipements en place
  • Refuser de recevoir  des services d’assistance en réponse aux besoins qui ont été identifiés  dans le plan d’intervention
  • Être incapable de se déplacer de façon autonome à l’intérieur de la ressource malgré la présence d’aides techniques à la mobilité et à la posture
  • Être incapable de s’ajuster au code de vie et aux règles de fonctionnement de la ressource malgré le soutien apporté.
  • Être incapable ou ne pas avoir d’intérêt à réaliser les objectifs d’intégration / participation sociale identifiés dans le plan d’intervention.
  • Ne plus répondre aux critères spécifiques

Spécifiquement pour les ressources pour troubles graves de comportement (RTGC)

  • Présenter des problèmes de comportement non stabilisés par l’offre de service de la ressource.
  • Présenter des problèmes de consommation interférant avec le fonctionnement quotidien de la personne et de la ressource malgré l’encadrement disponible
  • Requérir  plus de 35 heures et plus de services d’assistance planifiés et non planifiés incluant les soins infirmiers, les services éducatifs et professionnels offerts par le  CRLB.
  • Présenter des besoins dans la réalisation des activités quotidiennes et des rôles sociaux qui  ne peuvent être répondus par l’offre de service de la Ressource.
  • Présenter un stade d’évolution de la maladie qui  requiert  une augmentation  durable des services d’assistance (ex transfert  à deux) ou de soins qui dépassent  l’offre de  service de la Ressource.
  • Présenter un état de santé  qui nécessité une évaluation en continue par l’infirmière clinicienne.
  • Requérir  des services infirmiers qui ne peuvent être délégués à un ASSS  ou dont la délégation n’est pas possible en raison de facteurs d’instabilité.
  • Être incapable d’utiliser les systèmes d’appels malgré les équipements en place.
  • Refuser de recevoir  des services  en réponse à des besoins qui ont été identifiés dans le plan d’intervention.
  • Être incapable de se déplacer de façon autonome à l’intérieur de la ressource malgré la présence d’aides techniques à la mobilité et à la posture.
  • Être incapable de s’ajuster au code de vie et aux règles de fonctionnement de la ressource malgré le soutien apporté.
  • Être incapable  ou ne pas avoir d’intérêt à réaliser les objectifs d’intégration / participation sociale identifiés dans le plan d’intervention.
  • Nécessiter un hébergement en milieu fermé. 
  • Présenter toute situation légale ou judiciaire incompatible avec l’offre de services.
  • Ne plus répondre aux critères spécifiques

Spécifiquement pour le suivi éducatif externe 

  • Absence de collaboration à son plan d’intervention.
  • Retrait ou absence de l’intervenant pivot du CLSC.
  • Nature des besoins de l’usager ne correspondent  plus à l’offre de service du soutien éducatif.
  • Déménagement à l’extérieur du territoire desservi.
  • Atteinte des objectifs prévus au plan d’intervention.
  • Présenter des problèmes de comportement ou de consommation interférant avec l’offre de service du soutien éducatif.
  • Habiter une ressource résidentielle avec services intégrés 24 heures/24 sous entente avec un établissement public.
  • Ne plus répondre aux critères spécifiques
Spécifiquement pour le soutien au loyer
 
Critères d'exclusion
  • Avoir un revenu familial excédant le seuil fixé par la SHQ et la SCHL.
  • Posséder des biens dont la valeur totale excède le seuil fixé en fonction des règles en vigueur à la Sécurité sociale.
  • Avoir, dans les cinq (5) dernières années, concernant un loyer modique :
    • une résiliation de bail en vertu de l’article 1860 ou 1971 du Code civil du Québec.
    • accumulé des dettes envers un locateur de loyer modique.
    • quitté sans préavis un logement à loyer modique.
  • Avoir un statut d’étudiant à temps plein selon le sens donné par les articles 9 et 10 de la Loi sur l’aide financière aux études (LRQ., c.A-13.3).
Balises de suspension
  • Ne pas fournir les documents nécessaires au calcul de la subvention.
  • Ne pas avoir trouvé un logement répondant aux critères dans les délais prescrits  de 60 jours 

Services offerts

  • Hébergement en ressources à assistance continue (46 places)
  • Hébergement en ressources à assistance continue pour les personnes présentant à la fois une déficience physique et un trouble grave de comportement (15 places)
  • Hébergement en ressource intermédiaire pour la clientèle avec surdité (20 places)
  • Hébergement en ressource d’accueil (12 places) ou en ressource intermédiaire (17 places)
  • Info-logement
  • Supplément au loyer
  • Services-conseils au développement de nouvelles ressources dans la communauté
  • Membre de conseils d’administration de ressources communautaires
  • Suivi éducatif à domicile

Retour au haut de la page

Approches d’intervention

  • Approche de collaboration
  • Processus de production du handicap
  • Approche administrative (supplément au loyer)
  • Intervention dans la communauté (service éducatif à domicile)

Retour au haut de la page

Équipe

RA et RI et RAC

  • Travailleur social

RI et RAC

  • Ergothérapeute

RAC et SED

  • Éducateur spécialisé

RAC

  • Soins infirmiers (infirmière auxiliaire, infirmière technicienne, infirmière clinicienne) 
  • Auxiliaire en santé et services sociaux (ASSS)
  • Psychoéducateur

SL

  • Spécialiste en procédés administratifs
  • Agents administratifs

Retour au haut de la page

Partenaires

Retour au haut de la page